Accueil Grand angle Produits de grande consommation: Le Mincommerce rassuré pour décembre

Produits de grande consommation: Le Mincommerce rassuré pour décembre

260
0
Partager

Luc Magloire Mbarga Atangana a échangé hier avec les opérateurs économiques en vue de s’assurer de la disponibilité des stocks lors des fêtes de fin d’année.

S’assurer de la disponibilité des produits de grande consommation lors des fêtes de fin d’année. Tel était l’objectif de l’échange qui a eu lieu hier entre le ministre du Commerce (Mincommerce) Luc Magloire Mbarga Atangana et les opérateurs économiques des filières volaille, sucre, riz, produits halieutiques et aquacoles, huiles végétales et produits dérivés. Pour ce qui est de la filière sucre, Jean François Ntsama, directeur commercial de la Sociétésucrière du Cameroun (Sosucam), a tenu à tranquilliser le Mincommerce quant à la disponibilité du sucre lors des fêtes de fin d’année. « Nous disposons actuellement de 17 000 tonnes de sucre dans nos entrepôts. Nous comptons aussi accélérer le rythme de notre production dans les prochains jours. Nous produisons actuellement 550 tonnes par jour, suivront 750 puis 800 tonnes. Notre objectif est de produire 48 500 tonnes d’ici fin décembre. A ce rythme vous voyez qu’il n’y aura pas pénurie du sucre sur le marché », explique Jean François Ntsama.

Dans la même veine, les responsables de la Société alimentaire du Cameroun (Soacam) et de la Nouvelle sucrerie du cameroun (Nosuca) ont, à leur tour, assuré qu’il y aura disponibilité du sucre. Les responsables de Soacam révèlent par exemple qu’ils viennent d’importer 10 tonnes de sucre. Ils affirment aussi être en train de vouloir encore importer 25 000 tonnes d’ici fin décembre. « Je suis très heureux de savoir que le sucre est disponible. Cependant, je vous recommande d’optimiser la distribution sur l’étendue du territoire national pour ne pas léser certains camerounais. Aussi, je vous recommande de rendre le sucre disponible lors des différentes foires qui sont généralement organisées en fin d’année », a lancé aux opérateurs économiques de la filière sucre, Luc Magloire Mbarga Atangana.

Les opérateurs économiques de la filière riz ont également annoncé que le riz sera disponible pendant la période de fête. « Nous avons actuellement des stocks qui peuvent couvrir trois à quatre mois sans problème. Cependant, nous comptons encore faire quelques importations d’ici la fin du mois de décembre », a rassuré le président des importateurs du riz du Cameroun. Ce dernier a par ailleurs plaidé que soit réduit le nombre de jours pour dédouaner la marchandise au port. « Le riz que nous importons fait 3 semaines au port au Douala avant d’être dédouané, ce qui nous fait payer les pénalités et entraîne un manque à gagner. Nous souhaitons que le gouvernement prenne des dispositions pour qu’on puisse dédouaner en 11 jours », souhaitent les importateurs du riz du Cameroun. En réponse à cette préoccupation, le Mincommerce a dit qu’il effectuera une descente àDouala en vue de rencontrer le directeur du port.

Les opérateurs économiques des filières volaille, produits halieutiques et aquacoles, huiles végétales et produits dérivés ont aussi donné l’assurance que les produits qu’ils commercialisent seront disponibles pendant les fêtes de fin d’année. La rencontre entre le Mincommerce et les opérateurs économiques n’a pas laissé indifférentes les associations de défense des droits des consommateurs. « Je suis très heureux d’avoir été associé à cette concertation, ce qui m’a permis de plaider par exemple pour la baisse du prix du sucre en morceau de 700 FCFA à 500 FCFA pendant la période des fêtes et même après. La discussion est en cours. Mais je peux rassurer les consommateurs qu’il n’y aura pas de hausse de prix, ni de pénurie des produits de grande consommation », affirme Delor Magellan Kamgaing Kamseu, président de la ligue camerounaise des consommateurs.

Hervé Fopa Fogang