Accueil Non classé Palmarès : Les universités camerounaises absentes du classement Times Higher Education

Palmarès : Les universités camerounaises absentes du classement Times Higher Education

449
0
Partager
Même l'université de Yaoundé I ne figure pas dans le classement

Sur  les 378 établissements classés, seules 23 universités africaines figurent d’ailleurs dans le hit-parade.

Le magazine Times Higher Education, reconnu pour la fiabilité de ses classements et avis sur le milieu de l’enseignement dans le monde, vient de rendre public  son rapport 2018, des meilleurs universités des pays émergents dans le monde. Sur une liste de 378 établissements d’enseignement supérieur ne figure aucune université camerounaise. En effet, le classement de Times Higher Education étudie la qualité des universités selon des critères comme : la rigueur de l’enseignement et de la recherche, leur influence dans le monde de la science, leur ouverture à un environnement international ainsi que les revenus qu’elles retirent de leurs recherches.

« Malgré les avancées, les universités camerounaises ont encore beaucoup de difficultés à surmonter notamment au niveau de la recherche. Nos laboratoires ne sont pas équipés comme il le faut et nous ne vulgarisons pas assez les résultats de nos recherches. C’est en le faisant que nous allons être compétitif lorsqu’on fait des classements », souligne un enseignant de l’université de Yaoundé I.

Dans le classement de Times Higher Education figurent cependant 23 universités africaines, dont 18 anglophones. Il s’agit notamment de huit universités sud-africaines, dont l’université du Cap, occupant la neuvième place au classement général; sept universités égyptiennes, avec celle d’Alexandrie, 203e au classement général et trois établissements anglophones marocains au nombre desquels l’université Cadi Ayyad de Marrakech classé 231ème.  Il faut dire que dans le même classement, les universités chinoises dominent. Avec 63 universités contre 52 en 2017. L’Université de Pékin et l’Université Tsinghua occupent la tête du classement, pour la 5e année consécutive. L’Inde reste le deuxième pays le plus représenté avec 42 universités, contre 27 en 2017.

« Le classement dont il est question ici est  un classement expérimental et préliminaire basé seulement sur la recherche et seulement sur un aspect de la recherche. C’est-à-dire celle de savoir combien de fois un article scientifique a été cité par d’autres académies. Lorsque nous développons un classement complet des universités africaines, nous espérons y ajouter plus d’indicateurs, en prenant en compte des éléments tels que : la contribution économique de l’université, son engagement civique et bien entendu son enseignement », souligne l’éditeur du magazine Times Higher Education. Créé en 2004, The Times Higher Education World University Rankings propose un classement des meilleures universités mondiales évaluées selon l’enseignement, la recherche ou encore la réputation internationale.

Hervé Fopa Fogang