Accueil Non classé Next Einstein forum: Une Camerounaise parmi les 45 champions technologiques

Next Einstein forum: Une Camerounaise parmi les 45 champions technologiques

385
0
Partager
Arielle Kitio puisqu’il s’agit d’elle est la promotrice de la Cameroon Youth School Incubator (Caysti). Une Startup qui a  pour but de motiver les jeunes et les filles en particulier à s’intéresser aux filières scientifiques et technologiques.
Dans la perspective du deuxième forum international pour la science, le Next Einstein Forum (NEF) a dévoilé la   liste de ses  45 ambassadeurs  pour l’Afrique. Ces derniers sont des femmes et hommes scientifiques et technologues originaires de tout le continent africain âgés de moins de 42 ans.Les ambassadeurs du NEF ont été  choisis selon un processus qui passe en revue leurs compétences académiques, capacités entrepreneuriales et récents efforts d’engagement public, particulièrement en ligne. Ces ambassadeurs doivent également démontrer une passion pour le développement du profil scientifique de l’Afrique et pour être l’inspiration de la prochaine génération de leaders scientifiques. Il faut dire que le Next Einstein forum est une initiative de l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch.
Dans cette liste de 45 champions technologique figure la camerounaise Arielle Kitio. Elle est  promotrice de la Cameroon youth school tech incubator (Caysti). Une Startup qui a  pour but de motiver les jeunes et les filles en particulier à s’intéresser aux filières scientifiques et technologiques. « Nous faisons de nos apprenants des solutionneurs  dans tous les domaines  et aidons à réduire la fracture du genre encore observée dans la sphère de la technologie au Cameroun. Notre cible ce sont les jeunes du secondaire puisque je pense qu’on n’est jamais trop jeune pour découvrir, développer et exploiter son potentiel », explique Arielle Kitio Tsamo, la fondatrice de Caysti.Cette dernière a été récompensée lors de la 7ème édition du prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient (Poesam).
Arielle entre à l’université de Yaoundé I en 2007 avec comme ambition d’explorer un monde nouveau : l’informatique. Très vite, son appétit pour tout ce qui concerne le domaine des Tic et technologies en général grandit. L’apprentissage se fait par conséquent assez rapidement au point où elle décroche le prix de meilleur développeur organisé par la Computer science association du département d’Informatique de l’UY1 (Comsas) en 2008 et 2010.
 Elle a aussi participé à plusieurs autres concours qui lui ont donné encore plus d’expérience et de notoriété.  Commonwealth youth, ICT Award, Queen’s young leaders organisée par le Queen Elizabeth Diamond jubilee trust et l’université de Cambridge, Nanas Awards, Prix d’excellence femme digitale et plus récemment, le « Techwomen emerging leader » décerné par le département d’Etat Américain.
Hervé Fopa Fogang