Accueil Economie Investissement : Les nouveaux actionnaires d’Africa50 attendus le 19 juillet 2018

Investissement : Les nouveaux actionnaires d’Africa50 attendus le 19 juillet 2018

68
0
Partager
Alain Ebobisse,CEO d'Africa 50

Ils seront dévoilés au cours de l’assemblée générale de cette plateforme panafricaine qui aura lieu à Nairobi au Kenya.

Africa50, une plateforme panafricaine d’investissement dans les infrastructures tient sa troisième assemblée générale des actionnaires le 19 juillet 2018 au Kenya. C’est la première fois que l’événement se déroule en Afrique de l’Est. Il sera ouvert par Uhuru Kenyatta, le chef de l’Etat en présence du  ministre kenyan des Finances. Cette assemblée générale d’Africa50 apprend-t-on réunira plusieurs ministres africains et d’autres hauts responsables gouvernementaux, représentant les pays actionnaires du fonds. Des chefs d’entreprises, leaders économiques issus du Kenya, d’Afrique et d’ailleurs sont également attendus. Les participants à l’assemblée générale passeront en revue les activités d’Africa50 en 2017 avant d’en approuver ses états financiers.

Dans la même veine, le directeur général d’Africa50 Alain Ebobissé présentera le bilan opérationnel et stratégique des activités de levées de fonds, d’augmentation de capital et d’investissement, notamment un aperçu des projets aujourd’hui à l’étude.  Aussi, Il dévoilera  les nouveaux pays actionnaires qui ont rejoint le fonds Africa50. L’actionnariat d’Africa50 compte aujourd’hui 25 Etats africains, la Banque africaine de développement, la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la Banque Al-Maghrib. À ce jour, « le capital engagé se chiffre à plus de 800 millions de dollars ».

«  Africa50 est plus que jamais en position de remplir son mandat. En seulement deux ans d’opération, nous avons réuni des acteurs du privé et du public, et plus largement, de la communauté de financement du développement tant panafricaine qu’internationale. L’assemblée générale des actionnaires est l’occasion de rendre compte de l’état d’avancement de notre programme stratégique et de renforcer notre vision et notre engagement communs pour accélérer le développement des infrastructures en Afrique », précise Alain Ebobissé. Selon un communiqué parvenu à notre rédaction, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, qui préside par ailleurs le Conseil d’administration d’Africa50, prononcera un discours sur le rôle décisif d’Africa50 pour combler le déficit dans le financement des infrastructures du continent, qui est estimé à « 108 milliards de dollars par an ».

Africa50 est une plateforme d’investissement dédiée aux infrastructures, dont l’objectif est de contribuer à la croissance de l’Afrique. Le fonds a pour mandat de développer et d’investir dans des projets viables, d’agir comme catalyseur de fonds publics pour mobiliser des capitaux privés, tout en alliant rendements compétitifs et impact en termes de développement.

Hervé Fopa Fogang