Accueil Economie Endettement : Le Cameroun recherche 409,85 milliards FCFA

Endettement : Le Cameroun recherche 409,85 milliards FCFA

129
0
Partager
Le ministère camerounais des Finances

Suite au décret signé par le président de la République le 2 février 2018, le ministre des Finances et celui en charge de l’Economie iront sur les marchés financiers et auprès des partenaires techniques et financiers afin de renflouer les caisses de l’Etat.

Le président de la République Paul Biya a signé le 2 février 2018 plusieurs décrets pour le financement de certains projets de développement contenus dans la loi de finances 2018. Dans le premier décret le président de la république camerounaise, habilite le ministre des Finances à recourir à des émissions de titres publics d’un montant maximum de 260 milliards de FCFA, destinées au financement des projets de développement inscrits dans la loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018. Les emplois des ressources découlant des émissions de titres publics visées sont soumis à l’approbation préalable du président de la République, peut-on lire dans la note du Chef de l’Etat. Cet argent devra notamment aider au financement de plusieurs projets contenus dans la loi de finances 2018. Notamment, dans le département des Enseignements secondaires, des Travaux publics, la Défense, la communication et de l’Education de base

Egalement, le président habilite le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) à signer avec la Société internationale Islamique de financement du commerce (ITFC), organe spécialisé du Groupe de la Banque Islamique de développement, un Accord de prêt Mourabaha d’un montant de 68 millions d’euros, soit environ 44,6 milliards francs CFA, pour le financement des importations de pétrole brut de la Société nationale de raffinage (Sonara). Par ailleurs, Paul Biya habilite le Minepat à signer avec la Société générale, une Convention de crédit-acheteur d’un montant de 140,065 millions d’euros, soit environ 91,88 milliards de francs CFA, pour le financement du Projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de la ville de Douala. Le Minepat est aussi autorisé à signer avec la Société Générale, une Convention de crédit financier d’un montant de 25,578 millions d’euros, soit environ 16,77 milliards de francs CFA, pour le financement du Projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de la ville de Douala. Bien plus, le Président de la république donne le quitus au Minepat pour signer avec l’Association Internationale de Développement (IDA), un Accord de prêt d’un montant de 19,9 millions de droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 16,6 milliards de FCFA, pour le financement additionnel du Projet de renforcement des capacités du secteur minier (Precasem).

Sandrine Gaingne