Accueil Les décideurs Concessions portuaires en Afrique : Vincent Bolloré placé en garde à vue...

Concessions portuaires en Afrique : Vincent Bolloré placé en garde à vue pour corruption

250
0
Partager

Vincent Bolloré a été placé en garde à vue à Nanterre ce mardi 24 avril 2018. Le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix et le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, ont également été placés en garde à vue. C’est du moins l’information que révèle le journal français « Le Monde ».

En effet, l’industriel  a été placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers » et portant sur les conditions d’obtention en 2010 de deux des seize terminaux à conteneurs opérés par le groupe Bolloré sur le continent africain, l’un à Lomé, au Togo, l’autre à Conakry, en Guinée.

Aussi, les magistrats soupçonnent le Top management du groupe Bolloré d’avoir utilisé leur filiale de communication Havas pour faciliter l’arrivée au pouvoir de dirigeants africains en assurant des missions de conseil et de communication sous-facturées. Ceci dans un seul objectif : obtenir les concessions portuaires des lucratifs terminaux à conteneurs.

La garde à vue de Vincent Bolloré intervient une semaine à peine après que l’industriel breton a créé la surprise en cédant la présidence du conseil de surveillance de Vivendi à son fils Yannick Bolloré, patron du groupe de publicité Havas. Affaire à suivre…