Accueil Economie circulaire Changement climatique : « Pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris...

Changement climatique : « Pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le climat, faisons avancer les solutions business »

146
0
Partager

Depuis la conclusion de l’Accord de Paris sur le climat à l’issue de la COP21, les médias du monde entier ont accordé beaucoup d’attention au changement climatique et à ses effets sur la planète. Alors que de nombreux journaux rendent compte des catastrophes actuelles et futures, seule une poignée d’entre eux écrivent sur des solutions potentielles.

Pourtant, un mouvement puissant est à l’œuvre sur tous les continents: citoyens engagés, villes, gouvernements, startups visionnaires et entreprises développent déjà les moyens efficaces pour lutter contre le changement climatique.

Grâce à ses installations hydroélectriques et à d’autres sources d’énergies renouvelables, le Costa Rica a réussi à produire la quasi-totalité de son électricité sans combustibles fossiles pendant presque un an.Une société californienne a réalisé un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de millions de dollars en vendant des vêtements éco-conçus fabriqués avec du coton biologique.

Au Kenya, une noix commune s’est révélée être une source précieuse de biocarburant. Un aéronaute suisse a réussi à parcourir 40 000 km autour du monde dans un avion à énergie solaire sans utiliser une seule goutte de carburant.

À Séoul, les citoyens sont encouragés à consommer de l’énergie de manière responsable avec un modèle qui a inspiré des villes comme New York. Du Danemark à la Colombie, les parcs industriels de municipalités de toute taille se transforment en des symbioses productives où les déchets d’une usine deviennent les ressources d’une autre, fournissant à la fois efficacité et profit à toutes les parties prenantes. Et ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres …

Des solutions pour combler le fossé entre l’écologie et l’économie existent partout.

Signé par 195 pays lors de la COP21, l’Accord de Paris a établi un cap et un calendrier très clairs. Le changement climatique est déjà enclenché et la fenêtre de tir pour agir afin d’en limiter les effets est très resserrée : nous devons modifier la courbe des émissions d’ici 2020 si nous voulons atteindre en toute sécurité l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050. Par conséquent, il est urgent de faire en sorte que ces solutions soient connues, financées et mises en œuvre à une échelle beaucoup plus importante.

Nous croyons que les entrepreneurs et les entreprises ont un rôle crucial à jouer dans ce mouvement. Hier, ils faisaient partie du problème. Aujourd’hui, ils commencent à façonner des solutions. Demain, le business et le climat seront indissociables et l’impact social sera le premier facteur de succès des entreprises. C’est pourquoi nous avons décidé de rejoindre un mouvement croissant d’espoir et de changement en partageant des innovations positives provenant du monde entier. Le 3 décembre, 20 grands journaux économiques internationaux uniront leurs forces pour publier 50 solutions business face aux enjeux du changement climatique.

Si vous croyez également que le changement climatique est non seulement le plus grand défi auquel l’humanité est confrontée, mais aussi la plus grande opportunité collective de créer un monde meilleur ;

si vous croyez, que nous ne pouvons pas lutter contre le changement climatique sans la créativité, l’engagement et la collaboration de tous – entrepreneurs, villes, entreprises, ONG, gouvernements et citoyens ;

Alors rejoignez ce mouvement et faites-nous connaître des solutions concrètes pour lutter contre le changement climatique à travers l’appel à projets suivant: https://tellsparknews.com/soco

Anne Hidalgo (Présidente du C40 & Maire de Paris) Christiana Figueres (Ancienne secrétaire exécutive d de l’UNFCCC et membre fondateur de Global Optimism), Navi Radjou (Pionnier de l’innovation frugale – ou jugaad : faire plus avec moins – et lauréat du prix d’innovation Thinkers50), Jean Jouzel (Climatologiste & ancien vice-président du GIEC), Monica Araya (Activiste en faveur des énergies renouvelables, de la mobilité électrique et de l’engagement citoyen & fondatrice de Costa Rica Limpia), Gunter Pauli (Fondateur de la Blue Economy et entrepreneur).